Etude AEF/KPMG

Alors que depuis près d’une dizaine d’années, les gouvernements successifs entendent faire émerger des universités de rang mondial, visibles à l’international et attirant les meilleurs étudiants et chercheurs étrangers, nous avons voulu, avec cette étude commune AEF-KPMG, mesurer cette attractivité. 

Nous avons choisi deux niveaux : 

  • celui des regroupements universitaires qui se construisent depuis plusieurs années, d’abord en PRES, puis en Comue ou associations ; 
  • celui des nouvelles régions qui, parfois, correspondent au périmètre des regroupements universitaires. 

Mesurer l’attractivité n’est pas chose facile : il faut identifier les indicateurs pertinents d’une part, et disposer des données d’autre part. Or, c’est justement sur ce sujet que l’on bute le plus souvent. 

Si le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est lancé dans l’open data, toutes les données ne sont pas encore en libre accès. Par exemple, autant celles sur les étudiants inscrits dans les établissements qui relèvent de sa tutelle sont ouvertes, autant celles sur les personnels ne le sont pas encore totalement : par exemple, le nombre d’enseignants étrangers par établissement n’est pas disponible. 

Enfin, tous les établissements d’enseignement supérieur ne relèvent pas du MENESR. Certains – et non des moindres – relèvent de l’Industrie, de la Défense ou de l’Agriculture, et d’autres sont privés ou consulaires. Or, nulle part n’existe un « open data » de tout l’enseignement supérieur français. A nous donc de consolider les données, avec, de fait, des marges d’erreur. 

A partir des données existantes, nous avons donc pris le parti de mettre certains indicateurs en avant – parfois par choix, parfois faute de mieux. Si, pour certains, il n’y a pas de « scoops » (Saclay obtient le plus de prix et récompenses scientifiques), d’autres révèlent quelques surprises ou paradoxes, qui mériteront, dans un 2e temps, plus d’explications et d’analyses. Et qui démontrent qu’il n’existe pas une seule attractivité mais plusieurs. 

Télécharger l’étude complète               Télécharger le résumé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • RSS
  • email